Tout est parti du cageot et de la notion de détournement de matériau. Pour explorer des possibilités de construction et envisager un objet à la fois banal par sa nature même et extraordinaire par son envergure, son invention et son lieu d’exposition. L’idée était donc de proposer à chaque élève un cageot en bois ou en carton selon les groupes. La première étape était de déconstruire le cageot, ce qui n’a pas été sans difficulté pour le groupe avec le cageot en bois. Mais les élèves y ont mis beaucoup d’ardeur. Ensuite de définir ce qu’était une cabane et ce qu’était une sculpture..

Définitions de quelques élèves :

Cabane  : petite construction rudimentaire faite de matériau grossier. Une cabane doit donner envie d’y entrer, elle peut être en désordre ou struc-turée, elle peut être de différentes matières. Petite maison construite quand on est petit pour s’abriter, quelque chose de convivial.

Sculpture : représentation figurée ou abstraite dans l’espace à laquelle on impose au moyen d’une matière une forme esthétique. Quelque chose d’artistique structuré et réfléchi.

Venait ensuite l’étape d’élaboration qui pouvait se faire par des croquis, des expérimentations du matériau. Et ensuite la construction en elle-même.

Cette approche artistique pouvait faire référence à des artistes comme Tadashi Ka-wamata, Patrick Dougherty proposant des démarches singulières où l’idée de récu-pération de bois prend une dimension sociale, poétique dans des univers urbains ou naturels.

page01