La classe de Première L/ES a mené un travail d’histoire sur plusieurs semaines dans le cadre de l’accompagnement personnalisé sur le thème de l’Algérie, de la colonisation à l’indépendance.

Par groupe de 2 ou 3 élèves, nous avons mené un travail préparatoire afin de réaliser des exposés sur différents sujets allant de la présentation de l’Algérie avant la guerre de colonisation (1830-1848) aux conséquences de son indépendance après 1962. Pour mener à bien ce travail, nous avons recueilli des informations au CDI (romans, manuels, revues, sites internet…). Nous nous sommes appuyés sur les conseils de Monsieur Le Cleac’h, documentaliste, et de Monsieur Le Loc’h, professeur d’histoire-géographie. Le travail que nous avons mené fut très intéressant mais nous avons tout de même rencontré plusieurs difficultés, tant au niveau des connaissances que de la méthodologie. Pour conclure cette séquence, nous avons présenté oralement notre travail devant trois anciens combattants de la guerre d’Algérie, membres de la section bigoudène de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie (FNACA), ce qui fut une expérience enrichissante bien que nous fûmes quelque peu intimidé(e)s. En effet, la guerre d’Algérie reste à bien des égards un sujet sensible. Nous avions tellement peur de dire devant eux des informations erronées ou déformées.

classe 1re ES -  voir en grand cette image
classe 1re ES

Après nos exposés, nous avons pu avoir avec eux un entretien de près d’une heure, entretien d’autant plus intéressant que leurs expériences différentes du conflit, nous ont permis de dépasser nos lectures et de nous rapprocher de la violence des combats. Nous avons ainsi appris comment s’était déroulée cette guerre mais pas seulement sous l’angle de la chronologie. Nous avons ressenti à travers leurs témoignages que les anciens combattants restaient encore très marqués par ces violences, notamment l’homme qui nous a raconté avoir combattu dans la banlieue d’Alger. Nous avons malheureusement manqué de temps pour leur poser toutes nos questions. Nous tenons à remercier Monsieur Yves Le Bec, Président de la FNACA du Pays bigouden, qui a rendu possible cet échange. Des élèves de la classe assisteront à la cérémonie du 19 mars prochain au cimetière de Pont-l’Abbé, afin de rendre un hommage à toutes les victimes de ce conflit. Une exposition sera également présentée au lycée à partir du 24 mars prochain (hall du bâtiment historique et CDI).

Voir en ligne : Article du Télégramme