Chapitre complet pour impression

Les 1re ES2 sur les traces des Résistants bigoudens

Pour préparer leur voyage pédagogique en région parisienne, les élèves de 1re ES2 recevaient trois spécialistes de l’histoire locale pour étudier la Résistance en Pays bigouden.

Engagés dans la préparation du Concours national de la Résistance et de la Déportation, ils travaillent cette année, à partir de l’exemple local, sur l’engagement (« S’engager pour libérer la France », thème au programme en 2017-2018).

C’est dans ce cadre qu’ils ont rencontré Gaston Balliot, Pierre-Jean Berrou et Jean Kervision, à l’origine d’un travail de mémoire et d’histoire sur la Seconde Guerre mondiale.

PNG - 337 ko
Pierre-Jean Berrou et Jean Kervision lors de leur intervention auprès des 1re ES2

Il s’agissait, pour les lycéens, de s’informer sur la vie quotidienne dans le Pays bigouden occupé et de comprendre l’engagement dans la Résistance - intérieure ou extérieure - de ces femmes et de ces hommes qui ont choisi, souvent dès 1940, de se dresser contre l’occupant et contre le régime de Vichy.

Tantôt dans un rôle d’historiens, tantôt en tant que témoins, Jean Kervision et Pierre-Jean Berrou les auront éclairés sur quelques figures glorieuses de ce passé : Yves Bernard, Jean Le Brun, Pierre Dréau, Jean-Désiré Larnicol, entre autres. Les opérations de sabotage, la mission périlleuse de récupération d’armes au large des Glénan, les représailles des Allemands, la déportation dans les camps en Allemagne ont rythmé la présentation effectuée par les trois spécialistes de l’histoire locale et alimenté les échanges avec la classe.

Nul doute que l’évocation de ces parcours de Résistants bigoudens aura nourri la réflexion des lycéens, dans l’optique du concours, et qu’ils se rappelleront alors cette citation de Lucie Aubrac, « le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent. »