Trois élèves de 1re ES2, Carla, Paul et Ninon, ont filmé un entretien avec Joël Lazennec, un marin qui a rallié le général de Gaulle et la France libre dès juin 1940. Ils en ont réalisé une vidéo de 35 minutes.

Intitulée, "Joël Lazennec, un « marin libre » au coeur de la bataille de l’Atlantique", elle retrace l’engagement du jeune homme, à 20 ans, dans les Forces Navales Libres Françaises et évoque le rôle décisif, dans la victoire finale des Alliés, de cette "bataille, qui a duré du premier au dernier jour de la guerre".

Fier d’avoir ravitaillé l’Angleterre durant de longs mois, en défiant la surveillance et les attaques des sous-marins allemands, et contribué ainsi à la préparation du débarquement en Normandie, le Loctudiste d’adoption ne se considère pourtant pas comme un héros.

S’il accepte volontiers de témoigner auprès des jeunes, c’est parce qu’il est sollicité pour cela et surtout qu’il souhaite leur transmettre un message : " ayez un idéal, peu importe dans quel domaine, mais ayez un idéal. Moi, j’avais un idéal, naviguer, et la guerre a constitué une grande aventure pour moi." C’est à bord d’un cargo armé par la France Libre, le Saint-Bertrand, qu’il a accompli 18 traversées de l’Atlantique Nord, souvent dans les pires conditions et au péril de sa vie.

François Fouré et Joël Lazennec
François Fouré et Joël Lazennec

La rencontre avec le héros de la bataille de l’Atlantique, afin de lui remettre le DVD issu de l’entretien, a été organisée grâce au parrainage de François Fouré, Secrétaire général adjoint de Mémoire et Espoirs de la Résistance. L’occasion pour Joël Lazennec de témoigner, à nouveau, auprès du groupe de lycéens qui ont participé à l’épreuve individuelle du Concours de la Résistance en mars dernier.

La remise du DVD à Joël Lazennec
La remise du DVD à Joël Lazennec

Une belle leçon sur le sens et la valeur de l’engagement qui parle sans doute bien plus aux lycéens qu’un cours d’enseignement moral et civique plus "classique. "

La vidéo sera intégrée dans le musée de la Résistance en ligne, dont les responsables souhaitent valoriser le travail réalisé par Carla, Ninon et Paul. Une copie sera également déposée aux Archives départementales.