Dans le cadre des cours d’Enseignement Moral et Civique (E.M.C.), 23 élèves de 2de 4 ont adapté le jeu « Un pas en avant », sous la houlette de Gaëlle Queffélec, responsable du Point Infos Jeunes de Pont-l’Abbé.

Amorcée par l’animation "Mondiorail", la séquence pédagogique visait à montrer que nous avons tous des préjugés et que nous nous fondons sur des stéréotypes. Il s’agissait ainsi de prendre conscience des inégalités et des nombreux facteurs de discriminations qui existent.

Mondiorail : prendre conscience de nos préjugés et de nos représentations stéréotypées

« Vous allez prendre un train pour un long périple à travers le monde. Vous êtes dans une gare où il fait chaud, il y a beaucoup de monde, c’est la cohue. Le train arrive, tout le monde se précipite. Les places ne sont pas attribuées et il faut que vous choisissiez rapidement le compartiment où vous allez voyager ». Voilà la mise en contexte proposée par Gaëlle Queffélec. Au sein d’une liste qui leur est ensuite soumise, les élèves doivent, d’abord individuellement, puis en petits groupes de 7 ou 8, choisir à côté de qui ils préfèreraient ne pas voyager et, à l’inverse, qui ils accepteraient volontiers comme voisins.

Gaëlle Queffélec du Point Infos Jeunes de Pont-l'Abbé
Gaëlle Queffélec du Point Infos Jeunes de Pont-l’Abbé

Une première étape qui a pour objectif principal de lancer la discussion, le débat, de décrypter les préjugés et de s’interroger sur les représentations que chacun de nous peut avoir. Chaque groupe est alors libre de mettre en oeuvre la stratégie de son choix pour aboutir à un consensus. Très rapidement, la voie démocratique est privilégiée par tous, avant un débriefing effectué en commun.

Un pas en avant : luttons contre les discriminations

La seconde étape consiste en la création de personnages par les élèves. Munis de la liste officielle des 20 critères de discrimination fixés par la loi, ils doivent inventer un profil pour 3 ou 4 personnages fictifs. Chaque profil est étudié, sous la forme d’un débat, en classe entière. Il ne faut pas trop en dire, afin de laisser libre cours ensuite à l’imagination des personnes qui se prêteront au jeu. Il est également conseillé de ne pas retenir trop de critères de discrimination pour un seul personnage.

Tester le jeu de rôle

Dans une dernière étape, les élèves testent le jeu ou le proposent à d’autres pour mesurer la pertinence des profils qu’ils ont créés.

En tirant une carte au hasard, chacun se met dans la peau du personnage que le sort lui a attribué. Quelques élèves endossent le rôle d’animateurs. Ils aident leurs camarades à imaginer l’histoire, le passé, les envies, les difficultés, la vie de ce personnage.

Équipe d'animateurs (2de 4) -  voir en grand cette image
Équipe d’animateurs (2de 4)
De gauche à droite : Ambre, Héloïse, Julia et Capucine mènent le jeu auquel participent les élèves qui leur font face.
L'autre équipe d'animateurs de la 2de 4
L’autre équipe d’animateurs de la 2de 4
Vincent distille les consignes aux joueurs sous le regard attentif des autres co-animateurs, prêts à prendre le relais (de g. à dr. : Emma, Perrine, Klervi, Gwenn et Pierre-Marie)

Vient enfin le jeu : alignés, les participants écoutent les animateurs énoncer une situation. S’ils sont en mesure de répondre "oui", ils avancent d’un pas. Dans le cas contraire, ils ne bougent pas. Cela témoigne de la discrimination dont est victime leur personnage à leurs yeux.

Un groupe d'élèves comprenant des 2de 3 et des 2de 4 se prêtent au jeu -  voir en grand cette image
Un groupe d’élèves comprenant des 2de 3 et des 2de 4 se prêtent au jeu
Alignés, ils attendent que la première situation leur soit exposée. Ils avanceront d’un pas s’ils pensent que leur personnage peut y répondre favorablement.

Le débriefing se fait au fur et à mesure. Pourquoi as-tu avancé ? Pourquoi n’as-tu pas bougé ? Le joueur interpellé doit argumenter, sans dévoiler le profil de son personnage. A la fin de l’animation, quelques élèves (ceux qui ont le plus et le moins avancé) lisent leur carte Profil et présentent en quelques mots le personnage tel qu’il l’avait imaginé. L’occasion de débattre et de réfléchir ensemble aux inégalités et aux discriminations.

Règle du jeu « Un pas en avant » (livret) -  PDF - 923.1 ko
Règle du jeu « Un pas en avant » (livret)

Documents à télécharger