10 lycéens de 1re du Lycée Laennec ont pu se rendre au festival d’Avignon du 8 au 12 juillet, avec leurs deux professeurs de Français, Murielle Goasmat et Yves Le Chevallier, dans le cadre d’une opération menée conjointement par le Conseil régional et le Rectorat de Rennes.

L’opération « Lycéens en Avignon » permet chaque année à plusieurs centaines de lycéens d’assister au Festival d’Avignon.

Elle a pour objectif de favoriser le rayonnement du théâtre dans l’institution scolaire et, grâce à un programme d’accompagnement artistique et pédagogique, de contribuer à la formation du spectateur à partir de l’expérience festivalière d’Avignon.

C’est dans ce cadre que cette année, 10 lycéens de 1re 1 et 2, qui ont suivi toute l’année un parcours du spectateur et participé à un atelier théâtre au mois de décembre, ont pu découvrir la ville d’Avignon et son prestigieux festival de théâtre.

Logés en plein centre-ville à l’école Mistral, et encadrés par les animateurs du CEMEA (Centre d’Etude des Méthodes d’Enseignement Actif), les 10 élèves de Pont-l’Abbé se sont retrouvés avec 30 autres lycéens bretons (des Lycées de Concarneau, Paimpol et Bruz) et ont partagé une semaine très riche en découvertes : visite de la ville et déambulation au milieu des spectacles de rue, rencontre avec une troupe de comédiens, découverte des spectacles du In et du OFF, échanges entre eux…

Tous les matins, les ateliers de pratique artistique leur ont permis de préparer les spectacles à venir, d’échanger leurs impressions de spectateurs et de faire part de leurs découvertes. Deux spectacles du IN étaient à leur programme : une magnifique représentation dans la carrière de Boulbon, d’un épisode du « Mahahbharata », mis en scène par Satoshi Miyagi (voir l’article d’Odile Quirot sur le Nouvel Observateur) ; et « Orlando ou l’impatience », une pièce d’Olivier Py, à la FabricA (voir l’article de Télérama).

Les lycéens avaient par ailleurs la possibilité d’assister à d’autres spectacles du OFF, et ils ont pu rencontrer les comédiens de la troupe rennaise Vertigo, qui présentait cette année la pièce « Mirror Teeth » d’un jeune auteur anglais, Nick Gille, satire de la société occidentale moderne et de son hypocrisie. Ils se sont par ailleurs enthousiasmés pour bien d’autres spectacles notamment une transposition sous forme interactive de « Dom Juan » par la compagnie Dynamythe, une troupe lyonnaise.

Enrichis par cette expérience, les lycéens ont manifestement eu du mal à se quitter, et ont particulièrement été sensibles à l’accueil extrêmement convivial de l’équipe du CEMEA qui les accueillait, que ce soit Margot, Annie, Cassandre, Laurence, Thomas ou Rémi, qui les a régalés le dernier soir d’un récital de ses propres compositions.

Départ pour « Orlando » le décor de « Orlando ou l'impatience » le palais des Papes Les filles de Laennec les lycéens à l'Ecole Mistral avec M.P. Rouger, conseillère régionale de Bretagne rencontre avec la troupe de Vertigo un atelier