Jeudi et vendredi 5 et 6 décembre, les deux classes de premières 1 et 2 étaient invitées à participer avec leurs professeurs, Emmanuelle Montfort, professeur d’EPS, Murielle Goasmat et Yves Le Chevallier, professeurs de Français, à un atelier théâtre autour de Cyrano de Bergerac, pièce qu’ils sont en train d’étudier et qu’ils iront voir le 23 avril à Quimper, dans le cadre d’un partenariat avec le Théâtre de Cornouaille, qui les amènera à voir en tout 4 spectacles. David Guyard, représentant du Théâtre de Cornouaille était également présent durant ces deux journées, après une première rencontre avec les deux classes en septembre pour une présentation des spectacles.

Deux membres de la troupe du metteur en scène Dominique Pitoiset, qui a mis en scène la célèbre pièce d’Edmond Rostand, animaient cet atelier. Il s’agit de Marie Favre, assistante à la mise en scène et Adrien Cauchetier, comédien. Tous les deux ont proposé, durant une journée entière pour chaque classe, différents exercices aux lycéens pour leur permettre d’approcher le métier de comédien, et d’essayer de se mettre en bouche le texte de Cyrano, dont deux tirades ont été plus spécialement étudiées.

Petits exercices d’échauffement physique d’abord, puis vocaux, exercices de déplacement dans l’espace ensuite afin de se mettre en condition, et enfin, des exercices de dynamique de groupe afin de se mettre en confiance et de permettre à chacun de fusionner au sein du groupe, le secret de la réussite au théâtre pour Marie Favre. Place au texte ensuite, avec des approches diversifiées : l’interprétation collective d’une tirade de l’acte II permet de travailler sur une approche chorale du texte, de travailler les gestes, les intonations, la coordination du groupe. Puis un travail sur la lecture de la célèbre déclaration d’amour de Cyrano à Roxane débouche sur la réalisation d’une séquence enregistrée en vidéo, chacun étant chargé d’interpréter une phrase ou un vers de cette tirade.

Convaincus semble-t-il par le dynamisme des deux comédiens et par l’approche qu’ils leur ont proposée, les lycéens ont pu ainsi découvrir une autre façon d’aborder un texte, et peut-être de se découvrir une vocation, d’autant que le spectacle de danse « hip-hop » vu (coïncidence) la veille au soir, Käfig Brasil, avait particulièrement enthousiasmé la plupart d’entre eux.

SAM 4400 SAM 4401 SAM 4412 SAM 4414 SAM 4415