Morgane, une ancienne élève de STMG, présente sa classe prépa aux grandes écoles commerciales

Lundi 21 novembre 2016, Morgane Le Corre est venue présenter sa formation aux premières et terminales STMG : la CPGE ECT (classe préparatoire aux grandes écoles économiques et commerciales option technologique). Elève de la promotion STMG 2013-2015 du lycée Laennec, elle est actuellement en deuxième année de prépa au lycée Lesven à Brest.

Une « classe prépa » réservée aux élèves de STMG
Préparer les concours des écoles de commerce du programme « grandes écoles » (HEC Paris, ESSEC, EM LYON, AUDENCIA NANTES, …) à savoir les 15 ou 20 meilleures écoles de commerce de France quand on est un élève de STMG, c’est possible ! Cela passe par la classe prépa selon Morgane.
Les bacheliers STMG, à l’instar de ceux des séries L, ES et S, ont leur propre classe prépa aux écoles de commerce. Ils y approfondissent les matières technologiques (sciences de gestion, management, droit, économie) et y développent des compétences en langues et en culture générale mais aussi en mathématiques. Selon elle, faire un bac STMG est un avantage car les matières technologiques sont le cœur de l’enseignement des écoles de commerce. « On va y cotoyer les S, les ES et les L qui n’en auront pas fait ».

« Ayez confiance en vos capacités et osez ! »
30 heures de cours par semaine en plus des interrogations orales, des devoirs surveillés et du travail personnel pourraient faire peur. Morgane a rassuré les élèves en leur expliquant que travailler devenait rapidement une habitude et un plaisir. « En terminale, j’étais comme vous, je ne pensais pas qu’on pouvait en faire autant et y prendre autant de plaisir », dit-elle en riant. « Les professeurs sont proches de nous, ils nous soutiennent et nous aident en cas de difficultés. Les étudiants sont très soudés et s’entraident ; on travaille ensemble, c’est indispensable pour réaliser les exercices et pour apprendre. Il n’y a pas de compétition entre nous, c’est notre force. On n’en oublie pas pour autant de se divertir ! ».Sur la plaquette du Lycée Lesven à Brest qu’elle a distribuée, tous les témoignages des anciens étudiants concordent : c’est possible si on le veut et si on prend confiance en soi. Retrouvez leurs témoignages sur ce site :
http://www.lycee-jules-lesven.org/Lycee-general-et-technologique-93-7-0-1.html.

Pourquoi une classe prépa et une école de commerce ?
« Lorsque j’étais en terminale STMG, je ne savais pas ce que je voulais faire. La prépa me laissait 2 ans pour réfléchir et surtout me permettait d’approfondir les 4 spécialités de sciences de gestion à savoir la compta-gestion, le marketing (mercatique), les ressources humaines et l’informatique de gestion, les quatre domaines que l’on retrouve en école de commerce. En première STMG, le programme de sciences de gestion nous permet de les explorer et en fin d’année j’avais choisi l’option mercatique pour la terminale. Si je n’avais pas fait la prépa, je n’aurais pas découvert mon goût pour la comptabilité. En effet, en école de commerce j’aimerais me spécialiser en comptabilité, je souhaiterais faire de l’audit financier. Rien à voir avec la mercatique ! Dans ces écoles on nous forme aux emplois d’encadrement, à être aptes à changer d’emploi, de secteur d’activité. Si la comptabilité ne met plait plus au bout de quelques années, je pourrai me diriger vers la gestion des ressources humaines par exemple et pourquoi pas trouver un poste dans le domaine de la mercatique. J’aurai eu les formations pour cela en école de commerce.En plus, je pense que les employeurs sont intéressés par les qualités de rigueur, de travail, par le goût de l’effort acquis par les étudiants qui sortent de prépa ».