Christian Geoffroy, que nous avons eu la chance de rencontrer le 4 novembre dernier, nous a fait partager son engagement pour l’association AFIDESA dont il est membre depuis presque 2 ans.

Christian Geoffroy est un retraité de 65 ans. Il vient de l’Est de la France (Marne) et a déménagé vers la Bretagne, il y a maintenant deux ans. Il a été trésorier d’une association dans la Marne pour aider le Burkina-Faso. Son épouse et lui sont désormais membres de l’AFIDESA. Selon lui, « Le meilleur côté du bénévolat, c’est le contact avec les gens ».

Christian Geoffroy
Christian Geoffroy

D’après lui, le fait d’être bénévole perturbe la vie de famille (voyages, réunions, engagement.. etc) mais cela ne le dérange plus car ses enfants sont grands et sa femme partage son engagement dans l’AFIDESA. Pour eux, l’association fait donc partie de leur quotidien, de leur vie. Cependant leurs enfants s’inquiètent tout de même quand une expédition a lieu au Burkina-Faso.

« S’impliquer dans une association n’est pas un devoir mais plutôt un plaisir pour nous », nous a-t-il confié.

Les membres de l’association qui interviennent directement au Burkina-Faso doivent payer le déplacement (environ 900 euros). Les déplacements ont lieu deux fois par an en général. Tous n’ont pas les moyens de financer leur billet d’avion car cela représente un coût important pour chacun. Ceux qui ne peuvent pas se déplacer interviennent localement, en menant des actions pour collecter des fonds ou sensibiliser les élèves, collégiens et lycéens.

Christian, quant à lui, s’est déjà rendu une fois dans la région du Sanguié au Burkina. Il a pu nous transmettre ainsi sa précieuse expérience du terrain et nous faire comprendre ce que représente son engagement humanitaire.

Article rédigé par Margot Maubrou, Axelle Roudot, Nina Stéphan, Audrey Bertholom et Manon Verhoest (2de 5)